La Nacre des abers

En cette fin du XIXe siècle, la vie est rude au pays des abers.  Pour les femmes, les travaux de la ferme et le soin de la  famille. Pour les hommes, les dangers de la mer quand ils  partent récolter le goémon sur les îles. À onze ans, celle qu’on  nomme La Petite échappe au labeur de la terre : une parente  lui trouve une place d’aide-lingère à l’Hôtel des Anges au port  de l’Aber-Wrac’h. Le destin de La Petite bascule quand un riche inventeur de  Normandie s’installe sur la rivière avec sa famille. Il y bâtit  une magnifique demeure et crée le premier parc à huîtres de  l’Aber-Benoît, à Prat-ar-Coum. Embauchée « aux huîtres » avec son amie Maria, La Petite  est prise en affection par le plus proche collaborateur de  l’inventeur. Face aux incertitudes du destin, les deux fillettes se  promettent une amitié indéfectible. Elles ignorent la rivalité qui  naîtra lorsqu’elles découvriront l’amour…